Lecture en cours

 

Découvrez mon premier roman💕🧁❄

Découvrez mon premier roman :
À cœurs perdus aux éditions MxM Bookmark.

 

Publié par Evy

Les mille talents d'Eurídice Gusmão de Martha Batalha

L’histoire d’Eurídice Gusmão, ça pourrait être la vôtre, ou la mienne. Celle de toutes les femmes à qui on explique qu’elles ne doivent pas trop penser. Et qui choisissent de faire autrement…

«Responsable de l’augmentation de 100 % du noyau familial en moins de deux ans, Eurídice décida de se désinvestir de l’aspect physique de ses devoirs matrimoniaux. Comme il était impossible de faire entendre raison à Antenor, elle se fit comprendre par les kilos qu’elle accumula. C’est vrai, les kilos parlent, les kilos crient, et exigent – Ne me touche plus jamais. Eurídice faisait durer le café du matin jusqu’au petit déjeuner de dix heures, le déjeuner jusqu’au goûter de quatre heures, et le dîner jusqu’au souper de neuf heures. Eurídice gagna trois mentons. Constatant qu’elle avait atteint la ligne, cette ligne à partir de laquelle son mari ne s’approcherait plus d’elle, elle adopta à nouveau un rythme alimentaire sain.»

C’est grâce à la sélection du mois d’août (oui, j'ai plusieurs moi de retard, my bad !) pour le prix des lecteurs du livre de poche que j’ai découvert ce roman brésilien et si la couverture et le petit pitch de la quatrième de couverture me donnaient fortement envie de le lire, je dois dire que je ressors plutôt déçue de ma lecture même si ce fut quand même un roman agréable à lire.

Martha Batalha nous conte l’histoire intriquée d’Eurídice Gusmão et de sa sœur Guida qui se perdront de vue pendant plus d’une décennie. Chacune à sa façon va vivre une vie de femme difficile dans les années 40/50 et chacune va tout faire pour s’en sortir, avec le sourire. 

Bon, je ne sais pas quoi dire de ce roman. En fait, en lisant la 4ème de couverture, je ne m’attendais pas du tout à la façon dont l’auteure a raconté l’histoire des deux sœurs. Certes, le roman est court, se lit vite et on est, malgré tout, assez vite captivée par le destin d’Euridice mais je suis ressortie de cette lecture avec un léger sentiment d’agacement en me disant : « Il y a tromperie sur la marchandise ». En effet, sur la couverture, un bandeau nous exhorte, nous les femmes, à lire impérativement ce roman, nous présentant ce livre comme une sorte de prélude au féminisme…Bon peut-être que je n’ai pas vu compris les choses de la même manière mais clairement, on est très très très très loin des prémisses du féminisme dans ce roman. J’ai plus eu la sensation de voir des femmes, effectivement brimées par l’autorité machiste des hommes, mais je n’ai que trop peu ou pas assez du moins, vu une quelconque rébellion. Il suffit de regarder un peu le personnage principal. 

Euridice est une femme très intelligente et qui excelle dans tous les domaines qui la passionne mais à chaque fois qu’elle se lance dans un nouveau défi et qu’elle se heurte à son mari, elle abandonne, plie la tête et devient dépressive. Où est le féminisme ? Où est la rébellion ? Il en va de même pour Guida, qui, contrairement à sa sœur, est un peu plus débrouillarde mais beaucoup moins attachante. Bref, vous l’aurez compris, aucune des deux héroïnes de ce roman n’a su vraiment me convaincre.

Par ailleurs, j’ai eu un peu de mal avec le récit en tant que tel. L’auteure a choisi de raconter l’histoire de ses deux femmes en intriquant à l’intérieur même de son récit et parfois sans préambule aucun, l’histoire de personnages secondaires. J’ai apprécié qu’elle fasse cette démarche car cela permet d’avoir une vision d’ensemble de tous les personnages mais cela passait du coq à l’âne et était parfois un peu difficile à comprendre et cela faisait perdre le fil de l’histoire (qui était déjà en soit assez contemplative). 

Enfin, quelques mots sur le style de l’auteure. C’est sûrement ce que j’ai le plus aimé dans ce roman. On est sur un roman qui utilise beaucoup la forme passive et la description, il y a très peu de dialogues et d’ordinaire, c’est plutôt quelque chose qui me gêne mais là j’ai beaucoup apprécié. Le roman est court, sans fioriture mais le style est caustique, drôle et plutôt léger, ce qui rend le tout très agréable à lire. 

Les mille talents d'Eurídice Gusmão de Martha Batalha fut une lecture rapide, plaisante mais sans plus. J’ai n’ai pas vu la dimension féministe du roman et j’ai eu du mal à accrocher aux caractères des deux personnages principaux. Néanmoins, un roman doté de beaucoup d’humour !

Les mille talents d'Eurídice Gusmão de Martha Batalha

Les mille talents d'Eurídice Gusmão de Martha Batalha
Titre VO : A vida invisível de Eurídice Gusmão
Contemporain - Editions Le Livre de Poche - 256 pages
Où l'acheter : Les mille Talents d'Euridice Gusmao

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Shana 29/05/2019 19:12

J'aime beaucoup ton blog. Un plaisir de venir flâner sur tes pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m'y poser. N'hésite pas à visiter mon univers. A bientôt.