Lecture en cours

 

Découvrez mon premier roman💕🧁❄

Découvrez mon premier roman :
À cœurs perdus aux éditions MxM Bookmark.

 

Publié par Evy

Mer agitée de Christine Desrousseaux

Sur une plage désertée par les estivants, Jean se plonge dans l’eau glacée. Quel que soit le temps, il part nager, pour oublier son corps trop vieux, oublier son petit-fils Léo, enfermé dans sa chambre et replié sur lui-même depuis son retour d’Afghanistan. Léo qui crie la nuit, Léo qui lui fait peur. À quel moment s’est envolé l’enfant rieur dont il était si proche ? Le jour où sa mère a disparu sans laisser de traces ? Ou lors de l’une de ses missions ?
Un soir, Léo, ivre, agresse une jeune fille. Il s’en tire à condition de présenter ses excuses. Mais quand une adolescente disparaît quelques jours plus tard, Jean va devoir affronter les gens du village qui voient en Léo un suspect idéal et deviennent de plus en plus hostiles. Lui-même commence à douter : et si ce petit-fils tant aimé avait commis l’irréparable ?

Premier roman de la sélection du Prix des lecteurs du Livre de poche du mois d'avril que je commençais et celui qui me tentait le moins. Le petit pitch de la quatrième de couverture ne me tentait pas plus que cela mais malgré tout, je me suis dit que ça serait bien de le commencer et de le terminer en premier, comme ça, même s'il ne me plaisait pas, la lecture serait faite. Au final, je me suis bien trompée car ce petit livre, sans aller jusqu'au coup de cœur, fut une lecture poignante, captivante et ce fut, finalement, mon vote pour le mois d'avril.

Je ne vais pas vous faire un petit résumé du début du roman comme j'ai l'habitude de le faire, tout simplement car je trouve que la 4ème de couverture se suffit à elle-même. Je commencerai donc directement par mes impressions de lecture.

Le texte est construit en deux parties, l'une traitant de l'histoire de Jean et de son petit-fils, Léo, et l'autre de la belle-fille de Jean (et mère de Léo) Antonia, disparue alors que son fils n'était qu'un enfant en bas-âge. D'ordinaire, j'aime assez la double narration, car je trouve qu'elle apporte du rythme et des points de vue différents sur le récit mais dans ce cas précis, j'ai été un peu déçue par celle mise en place par l'auteure (je pense que c'est pour ça que je suis passée à côté du coup de cœur). En effet, les deux récits sont assez déséquilibrés. L'histoire d'Antonia est vraiment très courte et même si elle permet de mieux comprendre le personnage de Léo, je ne l'ai pas trouvé indispensable à l'histoire et je dirai même plus, celle-ci n'étant pas assez développée, j'ai trouvé qu'elle desservait plus le récit que le contraire. 

En revanche, l'histoire de Jean et Léo est un très beau texte, court mais percutant. Je ne pensais pas apprécier autant suivre l'intrigue policière en filigrane et surtout je ne pensais pas que l'histoire de ce grand-père et de son attachement et empressement à sauver son petit-fils me prendrait autant aux tripes. Une belle histoire, bien construite et ce qui est très appréciable, c'est que l'intrigue policière sert avec justesse le récit de Jean. A noter aussi tout le côté ambigu du récit qui est fort bien réussi (les interrogations de Jean sont décrites avec beaucoup de justesse).  

Léger bémol sur les personnages. Si l'ensemble de la variété des personnages dépeints par Christine Desrousseaux sont tous très touchants, je les ai trouvé assez peu développés (notamment les personnages secondaires, qui auraient pu apporter encore plus de relief au grand-père et à son petit-fils) mais peut-être est-ce dû au fait que le texte soit relativement court ? En tout cas, Jean est sûrement le personnage que j'ai trouvé le plus le authentique et aussi le plus attachant. 

Quelques notes enfin sur le style de l'auteure. Auteure que je ne connaissais pas mais dont le style "doux-amer" m'a plu. J'ai apprécié suivre la métaphore filée de la mer tout le long du récit et dans l'ensemble, on peut dire que la plume de Christine Desrousseaux est très jolie, travaillée et fluide. Les mots se déroulent devant nos yeux tels les rouleaux de la mer et je vais désormais suivre avec attention cette auteure.

Mer agitée fut une belle lecture, poignante, juste et inattendue. Je ne m'attendais à aimer autant et je ressors un peu chamboulée par ce roman qu'il faut vraiment prendre la peine de découvrir. Une belle ode à la vie, à la famille et à la confiance. Une belle histoire à découvrir tout simplement.

Mer agitée de Christine Desrousseaux

Mer agitée de Christine Desrousseaux
Contemporain - Edition Le Livre de Poche - 256 pages
Où l'acheter : Mer agitée

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article