Lecture en cours

 

Découvrez mon premier roman💕🧁❄

Découvrez mon premier roman :
À cœurs perdus aux éditions MxM Bookmark.

 

Publié par Evy

Romancing the Inventor de Gail Carriger

Imogene Hale est une modeste femme de chambre et elle porte un lourd secret. Cherchant du réconfort, elle travaille pour la ruche locale et est tombée désespérément amoureuse de cette charmante femme inventeur que les vampires gardent jalousement dans leur atelier. Genevieve Lefoux est seule, démoralisée et française. A l’aide d’un peu de culture et de classe, Imogene et son plumeau peuvent-ils arriver à gagner le cœur de Genevieve, tout en sachant que cette dernière est elle-même peu favorable à ce rapprochement ? Ou bien les vampires finiront-ils par les saigner toutes les deux ?

Traduction de la 4ème de couverture par mes soins

Vous le savez, dear readers, je voue un véritable culte à Gail Carriger depuis que j'ai découvert, dévoré et adoré sa série du protectorat de l'ombrelle. Vous savez aussi que j'ai continuer à lire ses spin-off de cette saga et que malheureusement j'ai, à chaque fois, été déçue. Pourtant, quand j'ai vu que l'auteure avait écrit une nouvelle romantique mettant en scène le professeur Lefoux, je me suis jetée dessus ! And guess what ? Je ne le regrette absolument pas car Romancing the Inventor fut un beau, très beau coup de coeur ! 

Imogène Hale est une jeune fille de la campagne qui se débat avec ses démons intérieurs. Elle n'a jamais été attirée par les hommes et le voit comme un défaut de caractère, un vice. Espérant trouver des réponses à ses questions existentielles en prenant un travail de femme de chambre dans la ruche de la reine vampire, située proche de son village natal, elle ne s'attendait pas à rencontrer et à tomber immédiatement sous le charme de l'inventeur Geneviève Lefoux. Femme ô combien fascinante et insaisissable !  

Ah la la que ça fait du bien de retrouver Gail Carriger comme je l'ai tant aimé ! Je dois vous avouer que j'appréhendais un peu cette lecture, craignant d'être à nouveau déçue et pourtant dès les premières lignes, j'ai été totalement conquise ! Oh que de plaisir durant cette lecture ! J'ai ri, j'ai soupiré de plaisir, j'ai couiné, j'ai levé les yeux au ciel. Bref, du grand Gail Carriger ! 

Pourtant, je ne m'attendais pas à cela. Il faut dire que Romancing the Inventor (à ce jour, non traduit en français il me semble) n'est pas un roman à proprement parlé. Il s'agit d'une novella. A savoir un ouvrage dont la longueur est plus courte qu'un roman mais plus longue qu'une nouvelle. A vrai dire, je pensais qu'il s'agissait d'une nouvelle toute simple et j'ai été ravie de constater qu'au contraire, on était plutôt sur un format de court roman. Ce qui me promettait de belles heures de lecture en perspective.

L'histoire m'a conquise. Il faut dire aussi qu'il y a peu de romances entre femmes sur le marché de l'édition et que celle-ci est de qualité. Malgré le fait qu'il ne s'agisse pas d'un roman - et que par conséquent, le récit a moins de temps pour se mettre en place et se développer - Gail Carriger a su tisser une intrigue crédible et qui tient la route. La romance m'a particulièrement touché. Contrariée, drôle, palpitante, elle a fait vibrer mon petit coeur et j'ai tourné les pages à une vitesse folle. En outre, j'ai apprécié le fait que l'ensemble ne manque pas de péripéties. Beaucoup de rythme et des intrigues annexes trépidantes dans cette novella.

Mais, à nouveau - et on ne déroge pas sur ce point là quand on lit du Gail Carriger - ce fut les personnages que j'ai particulièrement apprécié. J'en connaissais déjà la plupart, que j'avais rencontré dans la saga précédente mais quel plaisir que de les croiser à nouveau. Geneviève Lefoux a toujours été un de mes personnages favoris. J'aime son côté aventurier, entier, différent et anticonformiste. Aussi étais-je absolument ravie de la retrouver en tant qu'héroïne dans ce livre. Elle est d'ailleurs toujours aussi attachante et je dirai même plus, extrêmement touchante quand elle essaye de ne pas succomber à ses sentiments.

Quelle joie de retrouver également Alexia Maccon ! Il n'y a pas à dire, elle reste sans conteste mon personnage préféré de tout ceux crées par Gail Carriger. Elle est si drôle et décalée. C'est un régal que de suivre ses dialogues avec le professeur Lefoux ou de la voir comploter avec Imogène pour faire craquer Geneviève. Quelques notes également sur ce personnage nouvellement introduit d'Imogène. Personnage inédit que j'ai également apprécié découvrir. C'est une jeune fille pour le coup assez attachante, amusante et terriblement humaine. J'ai aimé le fait qu'il s'agisse d'une femme illettrée et venant d'une des classes sociales les plus pauvres d'Angleterre. De fait, le couple qu'elle formait avec Geneviève était parfaitement harmonieux et attendrissant. 

Enfin, je ne m'attarderai pas trop sur le style de Gail Carriger, que je trouve toujours aussi agréable. Tellement caustique, cocasse, léger et so so British ! Un pur plaisir que de la lire encore et encore ! Par contre, pour les lecteurs tentés de la lire en VO (notamment car, pour le moment, tous ses romans ne sont pas encore traduits en VF), faites attention quand même. Le vocabulaire est assez technique et le style travaillé. Certes, cela se lit très bien mais ce n'est pas vraiment une plume adaptée aux total débutants en langue anglaise. 

Romancing the Inventor fut un beau coup de coeur. Une romance lesbienne qui fait du bien au moral, servie de façon admirable par des personnages hauts en couleurs et une plume détonante. A lire et relire ! 

Romancing the Inventor de Gail Carriger
Romancing the Inventor de Gail Carriger
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article